Malte

Malte

Souvenirs de 2016

Le temps passe à une vitesse folle. Ce voyage commence déjà à dater sur le papier (les photos en sont témoin !). Mais les souvenirs de Malte sont encore profondément ancrés dans nos têtes : l’un de nos tous premiers coups de cœur! Durant les années qui ont suivi, il était devenu LA référence. À chaque voyage, comme un refrain, je répétais « par rapport à Malte, contrairement à Malte… ».

C’était la première fois que nous partions au Sud en plein mois de février, histoire de contrer le blues hivernal. Partir « à l’envers » présente un grand nombre d’avantages, entre les tarifs préférentiels et la sensation d’avoir l’île rien que pour nous.

De La Valette à Rabat, Malte nous a ébloui.e par ses trésors. Terrains archéologiques millénaires, demeures de maîtres rococo, traces des chevaliers de l’Ordre… Malte traverse l’histoire depuis sa position méditerranéenne. Si le territoire se parcourt en 1h de bus, il marie milles et un visages. Entre temples et palaces, chaque village offre quelque chose à voir. Et pour ceux qui n’ont pas de patrimoine à faire valoir, il y a la beauté des poignées de porte, la couleur des balcons si typiques, et le grand calme des rues à l’heure de la sieste. Pas un chat, dans ces moments-là !

Enfin, Malte s’anime la nuit avec ses quartiers côtiers, Saint Julian’s ou Paceville, habités de son contingent estudiantin, venu travailler l’anglais dans un climat plus clément que la météo britannique. Dans sa situation un peu à l’écart, elle accueille tout un brassage de population. On pense encore à cet épicier à Sliema, qui nous annonce à la caisse qu’il vient de Genève, comme nous ! Pourquoi s’est-il expatrié ? Quelle question ! Son geste de bras, désignant le temps radieux, était éloquent. En levant la tête vers cette grisaille suisse qui ne veut plus nous quitter, on se surprend à y songer. Pourquoi pas, après tout…

Le voyage à Malte tient aussi une place particulière dans notre histoire. Eh oui, c’est là que nous avons appris l’existence de Poppy, notre premier chien. Il y a eu un Avant, et un Après Malte, en quelque sorte… Encore une raison pour chérir ce souvenir, et pas la moindre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code